FAQ

Quand dois-je faire valider à nouveau ma formation continue?

Les périodes de relevé s’étendent sur trois ans; elles sont identiques pour toutes les personnes ayant obtenu un titre, quelle que soit l’année d’obtention.

La période de formation continue actuelle (2014-2016) sera contrôlée au 2e trimestre 2017. Les membres de la SGPG recevront une invitation du secrétariat. Pour obtenir un contrôle en dehors de ces périodes, contactez le secrétariat.

Puis-je faire valider mon devoir de formation continue même si j’ai manqué cette échéance une fois?

Oui, mais aucune autre invitation ne sera envoyée par le secrétariat du SGPG. Les diplômes sont envoyés après vérification.

Quelles activités de formation continue sont prises en compte?

  • Formation continue spécifique en fonction du programme (1 crédit de formation continue = une séance de formation continue de 45 à 60 minutes; au maximum 25 crédits / année)
  • Formation continue générale (1 crédit de formation continue = une séance de formation continue de 45 à 60 minutes; au maximum 25 crédits / année)
  • Participation à un cercle de qualité ou à une formation similaire en groupe (1 crédit / heure; au maximum 10 crédits / année)
  • Présentation ou activité pédagogique dans le cadre d’une formation spécifique au champ (formation initiale, postgraduée ou continue) (2 crédits par présentation de 10 à 60 minutes; au maximum 10 crédits / année)
  • Publication (peer reviewed) d’un travail scientifique spécifique au champ, et ce en tant que premier ou dernier auteur (5 crédits par publication; 10 crédits / an maximum)
  • Présentation d’un poster spécifique au champ de prévention et de santé publique, et ce en tant que premier ou dernier auteur (2 crédits par poster; au maximum 4 crédits / par année)

Sur quels critères se fonde la reconnaissance des sessions de formation continue?

  • Le thème abordé est en rapport étroit avec la santé publique.
  • La manifestation doit être organisée par une institution reconnue dans le champ de la santé publique.
  • Les orateurs / oratrices sont compétent(e)s dans le domaine abordé.
  • L’organisation de la formation correspond aux «bonnes pratiques», soit un comité scientifique pour une conférence, un processus de «peer-review» pour la sélection des résumés, une approche didactique adéquate, le cas échéant, une évaluation.